Performance d'une équipe

- Richard Hackman -

"Traitez un homme pour ce qu'il est et il restera ce qu'il est.
  Traitez un homme pour ce qu'il peut être et il deviendra ce qu'il peut et devrait être." Goethe

Comment augmenter la coopération entre services ?


La coopération entre les services est rarement efficace. Chaque service a une ou plusieurs missions à remplir dont on mesure la performance en fonction d’indicateurs (la mesure crée le comportement). Mais ces indicateurs sont parfois en contradiction d’un service à l’autre provoquant des tensions et de la compétition entre les équipes.

Pour faciliter la synergie entre les services, nous devons identifier ces indicateurs improductifs et les rendre plus cohérents vers un objectif plus global servant les intérêts de l’entreprise.


Puis pour renforcer la coopération (voir la créer), nous pouvons utiliser d’autres techniques comme celles de Yves Morieux (cabinet BCG) avec ses "Smart Rules" et en particulier celle qu'il appelle "Etendre l'ombre du futur" : Augmentez l’important, pour chacun, de ce qui arrivera demain selon ce qu’il fait aujourd’hui.


L’autre idée est de faciliter la compréhension du fonctionnement de chacun des services en pratiquant le principe de « vis mon job » (voir mon billet à ce sujet). Dans cet article, j’expliquais l’intérêt de ce principe pour un manager mais il peut s’appliquer aussi entre services et collaborateurs.

Une fois que chacun des services a une compréhension commune des contraintes qui se posent à eux, ils peuvent se mettre autour d’une table pour trouver une autre manière de fonctionner pour apporter un meilleur service (ou produit).

Ce processus pourra se dérouler en deux étapes : une première étape pour définir les critères de succès (quels sont nos objectifs, quels sont les résultats que nous attendons et quelles sont nos contraintes respectives) et une deuxième étape pour trouver les solutions alternatives (brainstorming).

Par la suite, il faudra mettre en application la ou les solutions envisagées et les suivre, si elles sont en accord avec les attentes exprimées à la première étape. Dans le cas contraire, il faudra ajuster la solution pour atteindre effectivement le résultat attendu. Dans cette démarche de coopération, le déroulement et le résultat sont aussi importants l'un que l'autre. Le déroulement renforce la coopération entre les équipes et le résultat permet de l’ancrer.

"Le plus grand plaisir humain est sans doute dans un travail difficile et libre fait en coopération, comme les jeux le font assez voir." Alain

Quelles sont les attentes de vos collaborateurs concernant votre management ?

Harvard Business Review - Decembre 2014/Janvier 2015

La fin d’année est souvent l’occasion de proposer un bilan avant de s’ouvrir sur une nouvelle année avec d’autres perspectives.

Avec cet outil (matrice du leadership Océan bleu), je vous propose de faire une rétrospective avec vos collaborateurs pour connaître leurs attentes et leurs ressentis par rapport à votre management.

Normalement, vos collaborateurs savent ce que vous attendez d’eux. Par contre, savez-vous ce qu’ils attendent de vous ?


« Le premier travail d’un manager n’est pas d’apporter la motivation mais de supprimer les obstacles. » Scott Adams

Outil : Mur d'idées pour les équipes éloignées géographiquement


Comment développer l'intelligence collective avec des équipes dispersées géographiquement ?
Peut-être avec l'aide de l'outil Muraly, c'est un outil qui permet de réaliser des brainstormings virtuels et des murs d'idées. Vous pouvez ajouter des notes, des images, des vidéos et réaliser des votes. Il vous propose également des matrices comme cette carte d'empathie (voir image au dessus).

Pour vous en faire une opinion, vous pouvez l'essayer gratuitement pendant 30 jours.

"La chose la plus importante en communication, c'est d'entendre ce qui n'est pas dit." Peter Drucker

Agence tous risques - Gestion de projet



But : Définir les risques potentiels sur un projet (à réaliser en début de projet) avec une session Pre-Mortem

Nombre de participants :
5 à 9

Durée :
De 1h à 1h15 (environ 30 minutes par phase)

Déroulement :

Première Phase
-          Afficher le plan du projet et les objectifs
-          Demander à l’équipe d’imaginer que le projet est un échec et poser lui la question « Pourquoi avons-nous échoué ? »
-          L’équipe doit rechercher et noter sur des post-its les défaillances possibles à toutes les étapes du projet

Deuxième Phase
-          Une fois que toutes les défaillances envisageables sont affichées sur le mur, tracer une matrice avec un axe sur la probabilité et un autre sur l’impact
-          Puis demander à l’équipe de classer les post-its en fonction de ces deux questions : « A quel point est-ce probable ? » et « Quel impact auraient les conséquences ? ».


« J’adore quand un plan se déroule sans accroc !» Colonel John Smith, dit « Hannibal »

Share it