11 règles du bon manager

- La confiance en soi : personne ne souhaiterait suivre une personne qui n'a pas confiance en lui.

- La maîtrise de soi : celui qui n'est pas capable de se maîtriser ne pourra jamais maîtriser les autres. Il est important d'éviter les sautes d'humeur dans toutes situations pour apaiser les conflits. Le manager qui aura cette force caractère sera respecté par ses collaborateurs ainsi que ses collègues.

- Un sens aigu de la justice : si un manager n'a pas un sens aigu de la justice et de l'équité, il ne pourra diriger longtemps ni conserver le respect de ses collaborateurs.

- La sûreté dans la décision : s'il n'est pas sûr de ses décisions, il montrera à ses collaborateurs qu'il n'a pas confiance en lui. Quand nous prenons une décision, nous avons une chance sur deux de nous tromper ou d'avoir raison. L'objectif est d'avoir plus souvent raison que tort sur l'ensemble des décisions que nous devons prendre.

- Un plan précis : un manager qui avance à l'aveuglette risque de tourner en rond ou de finir dans un mur. Il doit définir un plan précis pour atteindre son objectif.

- L'habitude d'en faire plus que les autres : un bon manager doit toujours en faire plus que ses collaborateurs ainsi il leur montre l'exemple à suivre.

- Une personnalité irréprochable : un manager qui ne serait pas irréprochable ne sera pas respecté (comme celui qui se ferait rembourser des frais non imputables à son travail par exemple).

- La sympathie et la compréhension : un bon manager doit avoir de la sympathie envers ses collaborateurs. De même, il devra essayer de comprendre leurs problèmes.

- Le respect du détail : un manager ne devra négliger aucun détail inhérent à son activité. Les erreurs viennent des détails.

- La volonté d'assumer toute la responsabilité : un manager est responsable des erreurs et des fautes de ses collaborateurs. Celui qui ne respecte pas ce principe fuit ses responsabilités.

- La coopération : un manager doit comprendre et appliquer les principes du travail en équipe et de l'effort en commun. Il doit également être capable d'obtenir de ses collaborateurs la même chose.

Inspiré de Napoléon Hill

« Il est toujours sage de regarder en avant, mais il est difficile de regarder plus loin qu'on ne peut voir. » Winston Churchill.

1 commentaire:

Michel a dit…

Le métier de manager est difficile, et devenir un bon manager l'est encore plus. Les règles proposées dans votre article seront très utiles à ceux qui exercent cette profession. Cependant, aucun manager ne peut appliquer toutes ces règles car la définition d’un bon manager varie en fonction de chaque entreprise/équipe. Perso, je pense qu’un manager a besoin d'évoluer, et les points de vue de ses collègues l’aident dans son évolution en lui permettant de prendre du recul sur son travail.

Une erreur est survenue dans ce gadget