Productivité n'est pas synonyme d'efficacité en informatique.


La productivité est liée à la production d'un bien. En général, elle correspond au nombre de produits réalisés par unité de temps. Ce ratio est très intéressant pour mesurer une activité repérable avec très peu d'incertitude, comme par exemple la fabrication de produits.

En revanche, l'activité informatique n'est pas une activité de production pure. Si nous considérons, par exemple, le domaine des études et des projets, l'activité de conception possède un niveau d'incertitude élevé. Pour le support et la maintenance, l'activité cette fois correspond à de la résolution de problèmes. La résolution d'incident peut être répétitive (exemple : débloquer un compte) mais en général, les problèmes restent  uniques dans leur résolution avec une période d’analyse plus ou moins longue en fonction du dysfonctionnement.

Malheureusement, nous mesurons encore trop souvent les activités informatiques par des ratios de productivité. Même si, au sein des activités informatiques, il y a des tâches répétitives, elles ne sont pas les plus nombreuses. Et quand elles sont récurrentes, nous cherchons à les automatiser comme les tests de “non régression”.

L'utilisation de ce ratio nous pousse à maximiser l'utilisation des ressources. Or, ce modèle de performance est une illusion de performance pour le développement de produits. Selon Stefan Thomke (professeur à Harvard) et Donald Reinertsen (président d'une société de consulting), la qualité et l'efficacité des résultats décroissent inévitablement lorsque les responsables saturent l'emploi du temps de leurs collaborateurs. A l’origine de ce manque d’efficacité, se trouvent la variabilité et l'incertitude liées aux projets, qui engendrent des retards. Donc pour limiter ces retards, il faut des capacités "tampon" : nos systèmes de contrôle nous poussent à faire le contraire en utilisant au maximum la capacité de nos ressources.

Efficacité Informatique
tiré de HBR de mai-avril 2013

Voici quelques pistes pour améliorer votre efficacité sur les projets :
- accroitre les ressources de manière sélective au niveau des compétences saturées,
- limiter le nombre de projets en fonction de vos capacités,
- mesurer l'efficacité de vos équipes "projet" en fonction des objectifs de cout, de délai et de qualité,
- adapter vos méthodes projets en fonction des risques et de l'impact du projet,
- utiliser le management visuel pour rendre visible les points de saturation,
- essayer d'autres méthodes comme la "chaîne critique".

"Je trouve fascinant que la plupart des gens planifient mieux leurs vacances que leur vie. Peut être parce qu'il est plus facile de s'évader que de changer." John Rohn

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget