Les démarches administratives sont un frein à l'avancement des projets


En théorie, les projets ont un mode de fonctionnement spécifique par rapport aux procédures de l'entreprise. Une fois le projet lancé et son budget validé, il possède sa propre gouvernance et son mode de fonctionnement. Il est devenu une petite entreprise temporaire pour atteindre son objectif.

Si au cours du projet, il y a une dérive budgétaire au-delà de la limite fixée au démarrage, le chef de projet devra justifier et argumenter à propos de cette dérive dans le cadre des procédures classiques de l'entreprise.

Malheureusement, je constate souvent que les projets ne fonctionnent pas toujours de cette manière. Les chefs de projet sont contraints de suivre les procédures administratives de l'entreprise, perdant ainsi leur autonomie et leur agilité de fonctionnement.

L'un des intérêts des projets est de pouvoir de sortir de la complexité administrative des grosses structures pour gagner en efficacité.

Si le chef de projet est obligé d'obtenir la validation de trois personnes pour engager une dépense alors que cette même dépense était prévue dans le budget du projet qui avait été validée par ces mêmes personnes, nous avons un gaspillage de temps et d'énergie.

Pour que les projets fonctionnent et réussissent, ils ont besoin de travailler comme une petite entreprise (temporaire) sous contrainte de délai, de coût et d'exigence.

"Chaque fois que vous vous retrouvez du coté de la majorité, il est temps de vous arrêter et de réfléchir." Mark Twain

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget