Les solutions qui n'en sont pas


Les nouvelles applications sont formidables. Elles proposent de nouvelles fonctionnalités et éventuellement de nouvelles ergonomies et, mieux encore, elles sont principalement présentées comme la réponse à nos problèmes.

Par facilité et pour éviter de se remettre en question, nous avons tendance à penser qu'une nouvelle application pourra gommer nos problèmes. Les éditeurs de ces logiciels nous affirment également que leur nouvelle application est unique et nous permettra de réaliser des progrès énormes.
Nous sommes dans l'illusion car évidement, nos problèmes sont toujours présents. C'est comme mettre une couche de peintre sur un mur présentant des tâches d'humidité. C'est une solution temporaire car les tâches reviendront. La cause du problème n'a pas été éliminée.

Ces applications peuvent apporter une aide pour réaliser un changement, mais il faut d'abord s'attaquer aux véritables problèmes. Si nous ne le faisons pas, nous risquons de dégrader la situation. L'implémentation d'une nouvelle application engendre également des désagréments et si le problème de fond n'a pas été réglé auparavant, nous aurons comme résultat de la confusion, de l'inefficacité et la démoralisation des équipes.
Les applications sont ce que nous en faisons. Nous pouvons faire du traitement de texte avec un tableur et inversement.
Pour autant, nous n'aurons pas réglé le problème originel et répondu à notre besoin efficacement.

"Il n'y a pas d'idées brillantes, il n'y a que des exécutions brillantes." Startup WeekEnd


Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget