A la découverte du Lean Six Sigma

Aujourd’hui, je vous propose une interview (réalisée par mail) de Florent Fouque (consultant), auteur de l’E-Book « A la découverte du Lean Six Sigma ».

Je tiens à remercier Florent d’avoir accepté de répondre à mes questions sur son livre.

Pourriez-vous nous donner une définition simple de Lean Six Sigma ?

Pour faire simple, le Lean Six Sigma est une méthode de gestion de projet qui permet d'optimiser les processus sur les 3 aspects fondamentaux de la qualité attendue par le client que sont, la réduction des coûts, la réduction des délais et l'amélioration de la qualité du produit ou du service vendu.

En quoi votre livre apporte quelque chose de nouveau par rapport aux autres livres LSS ? S’il y avait un seul point à retenir, se serait lequel ?

Tous les livres que j'ai lus sur le LSS nécessitent un prérequis assez significatif pour pouvoir être exploités. Mon livre "A la découverte du Lean Six Sigma" est un roman d'initiation, à ce titre il n'est pas nécessaire de savoir ce qu'est le lean ou de connaître les outils statistiques les plus poussés pour comprendre comment le mettre en oeuvre. Pour autant le roman est accompagné d'un contenu informatique important qui permet de compléter par des outils opérationnels, une présentation un peu triviale liée au récit du livre.
S'il y avait un point à retenir, c'est que ce livre est un roman d'initiation !

Quel est l’intérêt principal de LSS par rapport aux autres méthodes d’amélioration ?

L'intérêt du LSS réside à mon avis dans sa robustesse et sa souplesse d'utilisation. A partir du moment où l'on est en capacité de définir un indicateur à améliorer alors le LSS est l'outil adapté. Le LSS intègre une boîte à outils très importante d'outils qui peuvent être mis en oeuvre selon les situations et le DMAIC borne de manière très efficace les étapes à suivre. J'ajouterais que l'aspect "gestion de projet" du DMAIC me paraît plus en adéquation avec notre culture pour améliorer les processus par de l'innovation de rupture, que le PDCA, par nature plus orienté amélioration continue qui relève davantage de l'innovation incrémentale.

Quel était votre objectif en écrivant ce livre ? Et maintenant, pensez-vous l’avoir atteint ?

Ce livre a le même objectif que mon blog : celui de démocratiser le Lean Six Sigma. Le LSS reste très peu connu et surtout très peu utilisé si on observe la majorité des entreprises. A mon humble niveau, j'essaie de faire avancer les choses en rendant les concepts plus accessibles. Je suis assez en opposition avec l'idée reçue qui tourne du LSS, et qui par ailleurs est bien entretenue par certains spécialistes de la discipline, considérant que c'est une méthode destinée aux experts.
J'aurais atteint cet objectif quand le livre sera vendu à plusieurs milliers d'exemplaires comme a pu le faire Goldratt pour la TOC ! Toute humilité gardée bien sûr...

Avez-vous utilisé la méthode DMAIC pour le projet de votre livre ? Si oui pourquoi ? Si non pourquoi ?

Comme je l'ai mentionné précédemment, la seule contrainte du LSS est de disposer d'un indicateur chiffré à optimiser. Vous m'accorderez qu'il est difficile d'affecter un indicateur à la rédaction d'un livre. Même le nombre de pages par jour rédigé n'aurait pas constitué un bon indicateur tellement le travail en amont et en aval est important...

Quelle est l’origine de votre inspiration ?

L'inspiration a joué un rôle important sur ce projet. Pour commencer, il se trouve que le fait de trouver des idées relève d'un de mes 5 talents du Strenght finder, donc disons dans un premier temps que j'ai un tempérament prédisposer à l'imagination. Pour l'idée initiale du livre, lorsque je me suis intéressé au LSS, pour moi il était flagrant qu'il manquait un livre pour couvrir l'aspect initiatique de la méthode. Pour la structure de l'histoire, je me suis penché sur "le voyage du héros" qui est un chapitre du livre "The Heros of a thousand faces" de Joseph Campbell. Dans ce chapitre, l'auteur nous livre la structure sous-jacente à tous les plus grands récits littéraires ou cinématographiques. Ainsi, il démontre que les succès comme "La guerre des étoiles", "Le seigneur des anneaux", "Rambo", ou même "Le But" repose sur la même structure. Pour le récit et les problématiques abordées, je me suis davantage inspiré d'exemples issus de la littérature et de mes propres expériences.

Comment gérez-vous votre temps entre vos projets de livres, vos lectures, vos blogs, votre travail et en enfin la famille ? Cela fait beaucoup d’activité ?

Effectivement, c'est surement le plus gros challenge qui m'attend au quotidien... D'une part, il y a des charges de temps incompressibles qui sont la journée de travail et la vie de famille. Pour le reste, je me lève à 6h pour lire 1h à 2h chaque matin. Pendant ma pause du déjeuner, je lis à nouveau une demi-heure. Je m'occupe de mes blogs à bâton rompu en fin de soirée, après 10h. Et je travaille sur mon livre le samedi (ce jour-là ma compagne travaille) et le dimanche matin, contrairement au reste de la famille 6 à 7 heures de sommeil par jour me suffisent amplement, même le week-end ! ;-)

Avez-vous d’autres projets de livres ?

Oui, l'objectif est d'en écrire un tous les ans. Le prochain sera la suite d"A la découverte du Lean Six Sigma". Il laissera une plus grande part à l'approche systémique qui est mon autre dada...


Merci Fabrice de l'intérêt que vous portez à mon livre et surtout de m'avoir invité à participer à cette interview. Si vos lecteurs sont intéressés par mon ouvrage, je vous propose de leur faire bénéficier d'une remise de 4€ en utilisant le code de réduction AFFAEFABRICE.

http://www.a-la-decouverte-du-lean-six-sigma.fr/

"Si je lis un livre à 20$ et qu’il me donne une bonne idée, je fais une des meilleures affaires de tous les temps." Tom Peters

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget