"La mode" caractère

Il y a quelques années, quand je travaillais chez un petit éditeur de logiciel, mon patron voulait redévelopper une application existante en mode caractère avec une ergonomie graphique. Son argument était de dire qu’une application en mode caractère à fonctionnalité équivalente ou supérieure se vendait moins bien qu’une application graphique (client-serveur ou Web). Son raisonnement était bon (et l'est toujours). Par contre et hormis le choix d’architecture graphique, les écrans en mode caractère restent encore plus performants et souvent moins coûteux à réaliser que les autres. Prenons l’exemple d’un utilisateur devant remplir un formulaire avec une vingtaine de champs pendant plusieurs heures, il devra effectuer des va et vient incessants du clavier vers la souris à chaque fois qu’il doit se positionner sur le champ suivant ou cliquer sur un bouton pour valider. Ces manipulations ralentissent son travail et deviennent contraignantes avec le temps. De plus, les applications graphiques consomment beaucoup plus de "bande passante" qu’une application en mode caractère. Je ne pense pas que nous devions revenir en arrière pour la conception de nos interfaces graphiques mais il me paraît intéressant de se poser la question pour certains postes de travail (saisie en masse de données sur plusieurs écrans). Il y a une grande différence entre la saisie ponctuelle de données ou la validation d’un formulaire et la saisie de données importantes sur plusieurs écrans pendant des heures.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget